STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

Cession - acquisition d'entreprises

Cession-entreprise est un site Internet spécialisé dans la reprise de PME-PMI.
Il présente plusieurs centaines d´entreprises à reprendre, classées par secteur et propose des services pour aider cédants et repreneurs dans leurs recherches.
Le site propose également une rubrique d´information professionnelle alimenté au quotidien par des journalistes spécialisés (interviews, enquêtes, témoignages et conseils d´experts)

Vente de matériaux

Secteur : Vente aux professionnelsRégion : Nord-Picardie
CA : 6 000 000 €Référence : 13030
En savoir plus

Menuiserie extérieure- Pose de fermetures[...]

Secteur : Vente aux particuliersRégion : Rhône-Alpes
CA : 2,3 M€Référence : 13027
En savoir plus

Mécanique de précision

Secteur : Travail des métauxRégion : Ile-de-France
CA : 1 500 000 €Référence : 13026
En savoir plus

Aménagement de magasins

Secteur : Second oeuvreRégion : Ile-de-France
CA : 3 000 000 €Référence : 13024
En savoir plus

L’édito : A quand l’abolition de la loi Hamon ?

Par Cyril ANDRÉ Publié le 24/02/2017

On pouvait penser que les dispositions de la loi Hamon sur le droit d’information des salariés en cas de cession de leur entreprise ne seraient qu’une sorte de péripétie législative.  On pouvait aussi penser qu’après la forte atténuation des sanctions en cas de non-respect, cette loi n’aurait qu’un impact limité. Et bien, on pensait mal. Selon le Baromètre de la transmission de PME, réalisé par le CNCFA et Epsilon Research, près de 80 % des dirigeants assurent que le respect de ce droit d’information a sensiblement allongé la durée du processus de transmission et n’a eu rigoureusement aucun intérêt, y compris pour les salariés.

Comme le note un responsable de fonds, cette loi entraîne non seulement des retards dans le montage des opérations, mais pose aussi, évidemment, des problèmes en termes de confidentialité. Une confidentialité pourtant si importante, en France, pour ce type d’opération. Notons aussi, qu’incidemment, cela entraîne des frais supplémentaires d’avocat pour le cédant. L’impact négatif de cette loi et donc réel et, de plus, il perdure.

Tentons de se faire l’avocat de la défense, ou du diable,  et de voir les éventuels bénéfices de cette loi Hamon. Les bénéficiaires hypothétiques seraient les salariés. Mais les cédants qui souhaitent vendre à leurs salariés n’ont pas attendu Monsieur Hamon pour le faire ! Certaines reprises faites par des salariés sont d’ailleurs de vraies réussites entrepreneuriales. Mais, de façon paradoxale, cette loi fait, de fait, bien peu de cas des salariés en question.

En effet, cette dernière dispose que les salariés doivent être informés du projet de cession deux mois avant la date de conclusion de la vente. Deux mois ! Ce délai est ridiculement court. Deux mois avant le signing, dans les faits, l’opération est bouclée et, sauf revirement extraordinaire, aucun autre repreneur potentiel ne pourra s’immiscer dans le processus. En deux mois, le salarié ne pourra évidemment pas constituer un dossier solide et avoir trouvé le financement. Cette loi est donc bien de la poudre aux yeux pour les salariés et un sacré grain de sable pour les cédants. A quand son abolition ?

Cette loi démontre aussi la méconnaissance profonde par Benoît Hamon, et par certains parlementaires, du monde de l’entreprise et de ses mécanismes réels de fonctionnement. Et il veut être Président de la République…amonHhhsd

En savoir plus
HERE Paris 2017

L'agenda de la transmission

le-salon-des-entrepreneurs-de-lyon-2017 Le salon des Entrepreneurs de Lyon 2017
13 et 14 juin 2016