STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

Cession - acquisition d'entreprises

Cession-entreprise est un site Internet spécialisé dans la reprise de PME-PMI.
Il présente plusieurs centaines d´entreprises à reprendre, classées par secteur et propose des services pour aider cédants et repreneurs dans leurs recherches.
Le site propose également une rubrique d´information professionnelle alimenté au quotidien par des journalistes spécialisés (interviews, enquêtes, témoignages et conseils d´experts)

Transport de marchandises

Secteur : TransportsRégion : Nord-Picardie
CA : 1 400 000 €Référence : 13057
En savoir plus

Fabrication et vente d'équipements[...]

Secteur : Machines et équipementsRégion : Nord-Picardie
CA : 4 100 000 €Référence : 13050
En savoir plus

Entreprise de couverture et d'étanchéité[...]

Secteur : ConstructionRégion : Ile-de-France
CA : 1500000Référence : 13043
En savoir plus

Usinage et montage industriel

Secteur : Travail des métauxRégion : Bourgogne Franche-Comté
CA : 2 000 000 €Référence : 13042
En savoir plus

Deux fois plus de cessations d’activité que de cessions pour les TPE

Par Cyril ANDRÉ Publié le 20/06/2017

« Nous sommes en train de vivre les effets de la non-reprise d’entreprise de dirigeants âgés. Il apparaît que l’arrivée à l’âge de la retraite de la génération des dirigeants issue du baby-boom ne s’est pas traduite par une recrudescence des cessions. Nous sommes confrontés à un problème généralisé de non-cession en fin d’activité en France », explique Alain Tourdjman, directeur des études économiques et de la prospective du Groupe BPCE. Ce constat est vrai avant tout pour les TPE (jusqu’à 10 salariés). Ce phénomène de non-reprise touche beaucoup moins les PME.

Selon la dernière étude de BPCE L’Observatoire sur la cession-transmission des TPE, pour  les quelques 1,7 million de TPE sociétés commerciales, il y a chaque année le double de cessation d’activité, donc de disparition de l’entreprise, que de cession-transmission.

En 2014 (dernières données disponibles) près de 63 000 disparitions non judiciaires de TPE sociétés commerciales et un peu plus de 38 000 disparitions judiciaires ont été enregistrées, soit un total de plus de 101 000 cessations d’activité. Sur la même période, il y a eu précisément 45 762 cessions-transmissions de TPE sociétés commerciales.

Une faible attractivité économique

 Ces disparitions non judiciaires ont deux types d’origine : soit une raison objective comme une cause accidentelle, une situation financière difficile ou une valeur exclusivement liée à la personnalité du dirigeant ; soit une absence de repreneur, essentiellement due à un manque de préparation de la cession ou à une faible attractivité économique.

Notons que le taux de disparition des TPE atteint son maximum aux 60 – 65 ans des dirigeants puis recule pour atteindre un point bas au-delà de 70 ans. « Il est significatif que la proportion de morts naturelles, inférieure à 60 % jusqu’à 59 ans, s’élève brusquement à 80 % au-delà de 60 ans. In fine, sans parler du défaut judiciaire, la probabilité d’arrêter l’activité sans cession est supérieure à celle de vendre son affaire. Ce qui est compréhensible quand, à l’image du dirigeant, l’entreprise est jeune, apparaît beaucoup plus préoccupant quand celle-ci a largement fait la preuve de sa viabilité », souligne l’étude de BPCE L’Observatoire.

En savoir plus
HERE Salon des Entrepreneurs Lyon Auvergne-Rhône-Alpes