STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 
Suivez-nous sur facebook

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

Cession - acquisition d'entreprises

Cession-entreprise est un site Internet spécialisé dans la reprise de PME-PMI.
Il présente plusieurs centaines d´entreprises à reprendre, classées par secteur et propose des services pour aider cédants et repreneurs dans leurs recherches.
Le site propose également une rubrique d´information professionnelle alimenté au quotidien par des journalistes spécialisés (interviews, enquêtes, témoignages et conseils d´experts)

Négoce de fromages

Secteur : Industrie et négoce alimentaireRégion : Aquitaine
CA : 2 700 000 €Référence : 13150
En savoir plus

Batiment tous corps d'état

Secteur : Second oeuvreRégion : Ile-de-France
CA : 1 630 000 €Référence : 13149
En savoir plus

Fabrication et installation de matériels[...]

Secteur : Machines et équipementsRégion : Pays-de-la-Loire
CA : 2 000 000 €Référence : 13147
En savoir plus

TP : Ingénierie des réseaux

Secteur : Ingéniérie et études techniquesRégion : Alsace Lorraine Champagne-Ardennes
CA : 2 M€Référence : 13146
En savoir plus

Les freins de la transmission aux héritières

Par Cyril ANDRÉ Publié le 16/07/2018

Audrey Missonier, professeur associé à Montpellier Business School, s’intéresse à un sujet qui, jusqu’alors, n’a fait l’objet que de peu de recherche universitaire : la transmission d’entreprise aux héritières. Elle a livré les principales conclusions de ses travaux au site theconversation.com, spécialisé dans les publications des universitaires.

En dépit d’exemples de belle PME, voire d’ETI, ayant fait l’objet d’une transmission dans un cadre familial à une fille, Audrey Missonier explique qu’il demeure indéniable que les femmes repreneuses, dans un cadre familial, sont très minoritaires. L’universitaire avance un certain nombre d’éléments pour expliquer cet état de fait. Selon cette dernière, l’une des explications est à rechercher dans leur plus faible socialisation au sein de l’entreprise familiale que le ou les fils du dirigeant. « Or cette socialisation génère un sentiment d’engagement de l’enfant envers sa famille et par voie de conséquence, envers l’entreprise », souligne l’universitaire. Cette dernière explique que certaines filles ne se considérant pas elles-mêmes comme des successeurs naturels, elles sont plus difficilement acceptées par les collaborateurs de l’entreprise.

Un message contradictoire

Autre frein à la transmission de l’entreprise familiale aux filles : le désir de protection. En effet, selon Audrey Missonier, la volonté des parents de protéger davantage leur fille que leur fils les incite « à ne pas mettre leur fille dans des positions où elles auront à affronter des difficultés ». De plus, il apparaît que les filles oseraient moins que les fils aborder la question de la succession de peur de froisser leur père.

Par ailleurs, selon les travaux de l’universitaire, une difficulté supplémentaire se présente à la fille qui souhaite reprendre l’entreprise familiale : celui des attentes de la famille. Cette dernière peut ainsi délivrer ce message : « Dédiez-vous entièrement à l’entreprise, mais donnez des enfants à la famille ». Ces injonctions contradictoires peuvent ainsi singulièrement compliquer la situation pour l’héritière.

En savoir plus
HERE SDE 2018